Ce qu’il faut savoir sur le connecteur USB

Il est important de faire la différence entre les connecteurs et les données qui y transitent. Ainsi, quand on parle de connecteur USB, on fait allusion au support. Il peut être perçu comme un conteneur qui a la capacité d’accueillir le standard USB. Selon les utilisations, ce connecteur peut transmettre des données ainsi que des flux audio et vidéo (flux vidéo DisplayPort ou HDMI). Il peut aussi servir pour l’alimentation électrique. En pratique, plusieurs protocoles en termes de données sont à son actif : il existe des connecteurs USB 2.0, 3.0 et 3.1.

Tout comme les normes USB ont évolué pour de meilleures performances, les connecteurs USB ont également connu des modifications pour une meilleure adaptation. Ainsi, les premiers connecteurs connus sont ceux de type A et B. On retrouve les connecteurs de type A sur les hôtes (ordinateurs, moniteurs, tablettes, etc.) et les connecteurs de type B sur les périphériques (disques durs externe, clé USB, etc.). À une époque, chacun de ces types de connecteurs était soit du genre mâle ou du genre femelle. Avec l’apparition des appareils mobiles de plus en plus compacts, les mini-connecteurs puis les micro-connecteurs ont vu le jour avant que la dernière norme de type C ne vienne s’imposer.

Les mini connecteurs USB
Le mini usb s’est avéré nécessaire dès les années 2000 avec la vulgarisation des périphériques de petite taille comme les téléphones portables, les appareils photo, les caméras, les manettes de jeux de console, etc. Ainsi, une version miniature du connecteur B a été annoncée (le mini-B). Cette dernière, bien que très petite en termes de dimension, présente la même structure fonctionnelle que le connecteur B. Elle est suivie par le mini-AB pour une meilleure praticité. À l’opposition du connecteur USB traditionnel, le mini-AB permet aux appareils prévus à cet effet d’être utilisé en tant qu’hôte ou périphérique selon le cas.

Câbles USB 2.0 mini USB
Le standard micro USB a fait son apparition en janvier 2007. En effet, la technologie évoluant dans un dynamisme de compacité des appareils, on est vite confronté à la nécessité de remplacer les connecteurs mini qui se présentent désormais comme trop gros pour les nouveaux appareils. C’est ainsi que les micro connecteurs ont vu le jour. Par adaptation, on retrouve alors les micro-B en remplacement des mini-B et les micro-AB en remplacement des mini-AB. Cette nouvelle norme présente des connecteurs plus fins que son prédécesseur et elle dispose d’un avantage supplémentaire, celui de supporter un nombre élevé de cycles branchement/débranchement souvent constaté avec les appareils mobiles.

La norme USB de type C
Ce protocole est annoncé depuis août 2014. Les connecteurs USB de type C sont ainsi conçus pour faciliter les branchements et les échanges de données entre les périphériques et les hôtes. En pratique, ce connecteur USB est prévu pour remplacer ses prédécesseurs. À ce titre, il est réversible (ne tiens pas compte de la contrainte du sens de branchement). De plus, il a la capacité de supporter le protocole USB 3.1. Autrement dit, il tolère théoriquement un débit pouvant atteindre les 10 Gbit/s. Nul doute que ce standard est le connecteur le plus rapide.